FAQ : École à la maison

  1. Comment et quand accéder à ma classe en ligne ?
  2. Que dois-je faire pour accéder à la salle une fois que je me suis connecté sur la classe virtuelle ?
  3. Comment déposer mon travail sur l’espace élève ?
  4. Comment rendre mon travail si l’espace élève ne le permet plus ?
  5. A quoi servent les QCM Pronote et comment les compléter ?
  6. Comment ouvrir les fichiers Libre Office et Microsoft Office dans mon navigateur web ?

#1 : Comment et quand accéder à ma classe en ligne ?

La classe en ligne est accessible à l’adresse communiquée sur Pronote à l’aide d’un navigateur web. Le service, proposé par le CNED, est optimisé pour l’utilisation de Google Chrome. Il n’est pas nécessaire de créer de compte pour accéder au service.

Les séances commencent à 9h :

  • 3ème 5 : les lundis
  • 5ème 8 : les mardis
  • 5ème 3 : les mercredis
  • 5ème 4 : les jeudis
  • 4ème 2 : les vendredis

#2 : Que dois-je faire pour accéder à la salle une fois que je me suis connecté sur la classe virtuelle ?

Mr Marty, professeur de technologie au collège La Boétie a réalisé un tuto vidéo complet à ce sujet.

#3 : Comment déposer mon travail sur l’espace élève de Pronote ?

Pour déposer le travail à faire sur l’espace élève, il suffit de se rendre sur le cahier de texte sur Pronote et et de cliquer sur Déposer ma copie.

Le fichier doit peser moins de 4 Mo.

Les photos prises par les portables peuvent être plus lourdes. Pour réduire leur poids, il faut penser à les recadrer à l’aide du gestionnaire de photos . Si cela ne suffit pas, il est possible de les enregistrer au format jpeg en diminuant la résolution, la taille et la qualité de la compression.

#4 : Comment rendre mon travail si l’espace élève ne le permet plus ?

Pour rendre votre travail que l’on ne peut pas ou plus déposer sur Pronote, tu peux le déposer dans la boîte à lettre ouverte sur le serveur Balloon pour ta classe et dont l’adresse t’a été communiquée par message Pronote.

Le nom du ficher devra être obligatoirement au format :

  • MM-JJ-Nom-Prenom.extension
  • Exemples : 03-25-Dupond-Paul.png ; 03-25-Dupond-Paul-1.pdf

où :

  • JJ-MM est le numéro du jour suivi du mois où le travail devait être rendu.
  • Nom-Prénom est le nom et le prénom de l’élève
  • extension est l’extension du fichier (pdf, png, jpg, odt, docx, xls)

#5 : A quoi servent les QCM Pronote et comment les compléter ?

Les QCM servent à servir de repère dans l’apprentissage des leçons. Ils apparaissent dans le contenu du travail et dans le travail à effectuer :

  • Contenu du travail : les résultats du QCM ne sont pas enregistrés. Ils servent d’entraînement.
  • Travail à effectuer : les résultats sont enregistrés et ne peuvent être effectués qu’une fois.

#6: Comment ouvrir les fichiers Libre Office et Microsoft Office dans mon navigateur web ?

Les navigateur Web permettent de visualiser les images et les fichiers PDF. Les fichiers Office LibreOffice et Microsoft office ne sont pas prises en charge par défaut. Jongler entre les logiciels peut faire perdre beaucoup de temps. Il est possible cependant, avec le navigateur Firefox, de visualiser directement dans le navigateur tous les fichiers Office qui soit libre Office ou Microsoft office. Il suffit pour cela de télécharger et d’installer Docs Online Viewer, une petite extension gratuite.

Calcul littéral et calculatrice « collège »

Introduction

Les techniques de développement et de factorisation simple d’expressions littérales sont au programme du collège.

Elles découlent de la distributivité de la multiplication sur l’addition, et peuvent s’appuyer sur les identités remarquables.

Distributivité

\underbrace{a(b+c)}_\text{produit}=\underbrace{ac+bc}_\text{somme}

Identités remarquables

Carré d’une somme

\underbrace{(a+b)^2}_\text{produit}=\underbrace{a^2+2ab+b^2}_\text{somme}

Carré d’une différence

\underbrace{(a-b)^2}_\text{produit}=\underbrace{a^2-2ab+b^2}_\text{somme}

Différence de deux carrés

\underbrace{(a-b)(a+b)}_\text{produit}=\underbrace{a^2-b^2}_\text{somme}

Vérification d’une identité

Lorsque l’on factorise ou développe une expression littérale, on établit une identité entre deux expressions différentes. Cela signifie que si on remplace les variables par n’importe quelle valeur, les deux expressions donneront le même résultat.

Les techniques de développement et de factorisation doivent être maîtrisée à l’aide d’un entrainement. L’enjeu de cet article est de disposer un outil simple et rapide de vérification des développements et factorisation à l’aide d’une calculatrice de type collège.

L’idée est simple. Il s’agit de stocker en mémoire deux valeurs ayant extrêmement peu de chance d’être solution d’une équation et de les utiliser comme valeurs de test.

J’ai choisi comme valeurs improbables de test \sqrt{\pi} et \dfrac{1}{\pi^2}.

Calculatrice Casio fx-92+

Cette calculatrice bénéficie d’un mode vérification destiné à tester les égalités.

Préparation

Saisir les valeurs test dans les mémoires E et F. Les autres mémoires seront éventuellement disponibles pour réaliser des calculs numériques.

Ces valeurs test pourront être utilisées pour remplacer les variables (x,\ y,\ a,\ b... …) dans les expressions à vérifier.

Vérification d’une expression

Il suffit d’utiliser le mode vérification de la calculatrice accessible à l’aide de la touche menu.

Par exemple on veut vérifier si (a+b)^2=a^2+b^2 ou si (a+b)^2=a^2+b^2+2ab.

L’expression est saisie en remplaçant les variables de l’expression par les valeurs prédéfinies E et F :

Calculatrice TI Collège +

Cette calculatrice ne dispose pas d’un mode de vérification.

Préparation

On saisit les valeurs tests dans les mémoires [math]x[/latex] et [math]y[/latex] de la calculatrice. Les autres mémoires seront disponibles pour les calculs numériques.

Pour affecter des valeurs aux différentes mémoires, il faut appuyer sur la touche d’affectation autant de fois que nécessaire.




Vérification

La calculatrice ne possédant pas de fonction de vérification, on calculera le premier membre que l’on affectera dans la mémoire t.

On soustraira cette valeur au second membre. Si les deux membres sont égaux, le résultat sera nul.

Par exemple on veut vérifier si (a+b)^2=a^2+b^2 ou si (a+b)^2=a^2+b^2+2ab.

L’expression est saisie en remplaçant les variables de l’expression par les valeurs prédéfinies x et y :

Nous avons donc :
(a+b)^2\neq a^2+b^2

Nous avons bien :
(a+b)^2= a^2+b^2+2ab

Labyrintos

Programme réalisé à partir du fichier SCR#03_Labyrinthe comme exemple de jeu simple.

Le programme de jeu introduit un second lutin qui représente le cristal à atteindre pour passer au tableau suivant.

Des variables sont introduites :

  • Une variable contrôlant la vitesse du mobile
  • Deux variables pour indiquer les coordonnées du cristal
  • Deux variables permettant de comptabiliser le score du jeu et les crédits restant au joueur
  • Une variable pour indiquer le tableau en cours
  • Une variable pour savoir si le jeu est en cours ou terminé
  • Une variable dans le cloud pour stocker le record

Le projet est consultable sur le site de Scratch.

Théorème de Pythagore

Le théorème de Pythagore continue de traumatiser les collégiens depuis plus de 2600 ans. Il faut dire que ses applications sont multiples et se cachent partout, des charpentes de nos maisons aux cœur de nos smartphones.

Le livret Geogebra que je vous propose en complément du cours vous en propose une présentation, une démonstration et un vérificateur d’exercices.

Mickaël Launay sur sa chaine Youtube en propose un exposé complet. La demi-heure que vous passerez à visionner la playlist sur le sujet ne sera pas du temps perdu.

En particulier, la troisième vidéo de la playlist en propose une démonstration visuelle sous forme d’un puzzle.

Thot : Résolution d’équations en quatrième

Le logiciel Thot, développé par Emmanuel Morand permet d’aider à la visualisation et à la compréhension de la technique de résolution des équations du premier degré à une inconnue qui sont au programme de la classe de quatrième.

Le programme est téléchargeable depuis le site de son auteur. Son interface est un peu « old-school » mais son fonctionnement simple et sa compréhension aisée.

Un transport collectif pour le Périgord Noir

On se propose de modéliser un réseau de transports en commun de type tramway permettant une circulation des personnes à l’intérieur d’un quadrilatère approximatif dont les sommets sont Périgueux, Brive, Gourdon et Villefranche du Périgord.

Les cotés Ouest, Nord et Sud de ce périmètre sont délimités par des lignes de chemin de fer en service actuellement.

D’anciennes lignes de transport ferroviaire, trains ou tramway, sillonnaient cet espace à partir de la fin du XIXème siècle. Ces lignes on été progressivement abandonnées à l’exception de la ligne de train Bordeaux-Sarlat dont le tronçon qui concerne notre périmètre va du Buisson de Cadouin à Sarlat.

Les traces de ces anciennes voies ferrées sont encore visibles aujourd’hui même si certaines infrastructures ont été reconverties : Voie Verte de Sarlat à Souillac ou route de Proissans à Sarlat.

Le réseau de transport en commun modélisé sera à voie unique et se proposera de desservir les principales communes situées dans le périmètre en utilisant au maximum les infrastructures existantes (à l’abandon ou reconverties) pour franchir les obstacles naturels afin de réduire les coûts de construction.

L’étude comportera une estimation des coûts de fabrication argumentée à partir d’exemples de constructions réelles de lignes de transport ferroviaire, une planification de la circulation des véhicules et un modèle économique sommaire.

Ressources

Quelques ressources pour commencer l’étude.

Documents

Carte du réseau ferroviaire en Dordogne en 1873
Désenclavement_Villes_Périgord_Genty_1981

Voir sur le site de Géoportail.

Sites de Cartographie

Publié dans : EPI |

Addition de relatifs

L’addition et la soustraction de nombres relatifs peut être représentée par le déplacement d’un lutin sur un axe :

  • L’opération indique l’orientation du lutin (vers les nombres croissants ou décroissants) (Flèches droite et gauche)
  • Le signe du nombre ajouté (ou soustrait) indique le sens du déplacement (avant ou arrière) (Flèches haut et bas)
  • Le déplacement s’effectue en appuyant sur la touche « espace »

Le projet est consultable sur le site de scratch : Addition de relatifs